Européens, Anglo-Saxons ou Celtes? 1/3

1/3 Les Irlandais sont-ils des Anglo-Saxons?

L’Irlande a beau être une île, Les Celtes ont très tôt commencé à nouer des liens avec la Bretagne insulaire d’un côté (autrement dit la Grande-Bretagne) et l’Europe continentale de l’autre. D’un côté les Gaëls conquirent une partie de la Bretagne insulaire, qui deviendra le pays des Scots, autrement dit l’Ecosse (et oui, il y eu d’abord des conquêtes dans l’autre sens !), et de l’autre des moines érudits sont partis prêcher la bonne parole et enseigner dans plusieurs pays d’Europe. Des siècles et des siècles plus tard, quelle est la nature de l’identité irlandaise aujourd’hui ?

Ne dites jamais à un Irlandais qu’il est anglais, vous l’insulteriez ! N’empêche que les Irlandais sont beaucoup, beaucoup plus anglo-saxons qu’ils ne le voudraient.

De façon générale, et c’est là un des paradoxes majeurs de l’Irlande d’aujourd’hui, ils ne peuvent pas piffer les Anglais (rappel : il utilisent le mot subdued dès qu’ils parlent du Royaume-Uni), mais font tout comme eux : ils parlent anglais, ils roulent à gauche, ont des institutions politiques en partie similaires (le Parlement irlandais a été créé sur le modèle Britannique), un système scolaire très comparable avec une floppée d’uniformes et de boarding schools (internats). Avec le bus et l’assurance maladie ils ont adopté le meilleur et le pire des Grands-Bretons (comme dans un mariage !) à savoir bus à deux étages comme à Londres avec vues sublimes sur la baie de Dublin, qu’on emprunte avec une Leap Card au lieu de la Oyster Card londonienne. Et HSE au lieu de NHS pour le système de santé, selon le principe dit Beveridge ; système clairement perfectible par ailleurs (et encore je suis gentille) … bref jusque dans les sigles et appellations le calque britannique se fait sentir.

Cela va jusqu’à l’organisation du calendrier et des jours fériés, les Bank Holidays. Pas de Jeudi de l’ascension, ni assomption et plus de Lundi de Pentecôte dans la très catholique Irlande (bon, on peut argumenter que la pléthore de jours fériés en France a une fonction syndicale plus que religieuse ceci dit..). Le seul jour férié irlandais est la St Patrick le 17 mars. A part cela on a Noel, le jour de l’an et Pâques et le premier lundi de mai, juin et aout selon le système anglo-saxon. Les lundis de mai et aout ont été créés par le Bank Holiday Act du Parlement Britannique en 1871 et gardés tels quels par l’Irlande indépendante. Le lundi de juin vient en remplacement du lundi de Pentecôte ce qui permet de garder une régularité dans les jours fériés. L’Irlande indépendante a décidé cela en 1973…de façon concomitante avec la grande île voisine. No comment. Sachez que la St Patrick est également un jour férié en Irlande du Nord, « Irlande » un concept flou vous dis-je.

Les Irlandais n‘aiment pas les anglais, mais regardent les Etats-Unis avec les yeux de Chimène. Beaucoup d’Irlandais envisagent d’y partir quelques années, quitte à revenir ensuite. Même au plus fort du confinement mondial du Printemps 2020, l’aéroport de Dublin a gardé des lignes tri-hebdomadaires pour Boston et Chicago. Les aéroports de Dublin et Shannon sont avec Abu Dhabi les seuls hors de la zone nord-américaine qui offrent le pre-clearance, c’est-à-dire que l’on passe la douane des USA avant d’embarquer dans l’avion et qu’on atterrit comme un vol intérieur, ce qui est très appréciable. Autre exemple, c’est lorsque les USA ont commencé à s’intéresser à la question nord-irlandaise que les négociations ont commencé à devenir sérieuses. Mettant fin à 200 ans de stricte non-ingérence américaine, le visa octroyé par Bill Clinton au président du Sinn Feinn Gerry Adams en 1994 lui permettant de venir aux USA pour une visite et offrant ainsi une tribune mondiale à celui qui n’était guère mieux qu’un paria, ainsi que la visite de Clinton dans les deux Irlandes l’année suivante est encore dans toutes les mémoires. La plupart des familles ont un parent aux USA, et de Kennedy à Biden les relations irlando-américaines sont revendiquées et assumées des deux côtés de l’Atlantique. Cela renforce encore la part d’identité anglo-saxonne et résolument occidentale, des Irlandais.

Last but not least, Il ne faut pas oublier que c’est paradoxalement la langue de l’envahisseur qui a permis l’essor du tigre celtique : vous pensez bien que l’intéressante fiscalité irlandaise n’aurait pas suffi à elle seule à attirer Pzifer, Microsoft, Amazon and co. sur la verte Erin s’il eut fallu apprendre le Gaélique !! Les Irlandais feraient bien de ne pas oublier cet état de fait. Donc oui, les Irlandais sont des Anglo-Saxons à l’insu de leur plein gré !

La semaine prochaine : les Irlandais sont-ils des Celtes ?

Fair Head face à l’Ecosse (Northern Ireland)
Leap Card
Autre vue depuis Fair Head (crottes de mouton incluses)

Publié par pchatelain

Je suis une Française qui habite actuellement en Irlande et qui s intéresse particulièrement à la valeur des mots

2 commentaires sur « Européens, Anglo-Saxons ou Celtes? 1/3 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :