ALL-IRELAND

La pleine conscience d’être à la fois une île à part et un petit pays intégré dans l’Europe habite durablement les Irlandais. Même si le « tigre celtique » a donné au pays une fierté nationale justifiée, arithmétiquement l’Irlande n’en reste pas moins un nain au pays des géants.

Bien qu’on joue tous dans la même cour (celle de l’Union Européenne), ce qui est fascinant à observer en Irlande, c’est ce mélange de complexe d’infériorité face aux autres pays occidentaux, et cette fierté nationale réservé aux seuls initiés. Quel étranger sait réellement ce que sont hurling, camogie ou les All-Ireland finals ? A l’inverse, quel irlandais digne de ce nom ne le sait pas ? Ce sont des concepts importants et des moments forts de la vie irlandaise. Le terme « All-Ireland » désigne principalement des compétitions sportives, organisées par la puissante GAA (ou l’IRFU pour le rugby). Et qui englobent tout l’île d’Irlande, pas seulement la République. La GAA, Gaelic Athletic Association, a été fondée en 1884. L’idée de Michael Cusack le fondateur était à la fois de promouvoir la culture gaélique, mais aussi de démocratiser le sport. La GAA se veut ainsi un ardent défenseur de la culture irlandaise, d’ailleurs son site est entièrement bilingue. Mais c’est vraiment par le biais sportif que la GAA est la plus connue. C’est un sigle que l’on voit partout dans toute l’Irlande (bannières, publicités, T-Shirts). ; la GAA est un incontournable de la culture irlandaise. L’association compte environ 800.000 membres, ce qui est gigantesque (Rappel : la République compte à peine 5 Millions, et l’Irlande du Nord environ 1,8 Mio) et fédère les deux Irlandes pour ses différentes disciplines sportives. La GAA est indissociable du sentiment d’appartenance à la nation irlandaise qu’ont tous les irlandais, ceux qui habitent la terre d’Irlande mais également la diaspora (plus sur le sujet « diaspora » dans un prochain article)

Le siège de l’association est au Croke Park de Dublin, lieu mythique pour tous les Irlandais. Le hurling pour les hommes et le camogie, sa version féminine sont deux sports dérivés du hockey. Pour avoir eu la chance d’assister une fois au All-Ireland final de hurling à Croke Park, je peux vous assurer que c’est un sport particulièrement rapide. J’avais parfois l’impression de regarder un match de quidditch en cherchant désespérément le vif d’or des yeux, les balais en moins.. Le Croke Park compte 82.300 places. Il y avait ce jour-là 82.297 spectateurs en délire (vous n’imaginez même pas).. et nous 3, étrangers à la fois sidérés et fascinés. Particulièrement chanceux d’être là ce jour, les places de spectateurs des All-Ireland finals sont âprement disputées, et la procession des spectateurs à pied, leur bière à la main, pour entrer au Croke Park, est culte.

Le Croke Park fut hélas également le siège du premier « Bloody Sunday » en Novembre 1920, en pleine guerre d’indépendance : ce matin-là, l’IRA avait organisé une descente sur le centre-ville Dublin pour traquer des agents britanniques undercover, et blessé/tué une quinzaine d’agents. A la suite de cela, dans l’après-midi, les forces britanniques à la recherche des membres de l’IRA ont investi le Croke Park où avait lieu un match de football gaélique et ont ouvert le feu plus ou moins arbitrairement sur les spectateurs tuant ou blessant 75 civils. Je vous raconte ceci afin que vous compreniez à quel point les sports gaéliques et le Croke Park sont importants pour les Irlandais, mais également comment de provocations en ripostes, les troubles ont duré 30 ans, et les cendres peuvent encore se refroidir ou s’embraser selon la façon dont l’Histoire va souffler dessus.

Au rugby, géré par l’IRFU, c’est également toute l’ile qui compte, ce qui importe c’est d’être irlandais d’Irlande peu importe que l’on vienne du Nord ou du Sud. La coupe d’Irlande de Rugby, aussi appelée Bateman-cup, voit les quatre meilleures équipes des quatre provinces – Ulster, Leinster, Munster et Connacht – s’affronter : ainsi pour le rugby, les anciennes provinces reprennent vie, non pas administrative mais sportive. Par conséquent, il s’agit également d’une compétition dite « All-Ireland ». Irlande, concept flou vous dis-je..

Avec le retour à l’école à la lente sortie du confinement 3.0, c’est aussi le retour des uniformes et des entrainements sportifs. Et il est un phénomène intéressant à observer : en milieu d’après-midi, lorsque les salles de classe se vident, les bus se remplissent d’adolescents en uniformes scolaires et sportifs en route vers la seconde partie de leur journée : l’entrainement de sport d’équipe. Au bas mot 3 fois par semaine en général. Le sport est une valeur en soi ici, comme je l’ai déjà écrit. Beaucoup de jeunes continuent d’ailleurs à jouer dans leur équipe pendant leurs études, ce qui implique des Aller-Retour à leur ville/village d’origine tous les week-ends. Il faut savoir que les sports gaéliques gardent un statut d’amateur, même pour les sportifs de haut niveau, ce qui rend leur motivation d’autant plus admirable

Final Hurling All-Ireland Croke Park

Publié par pchatelain

Je suis une Française qui habite actuellement en Irlande et qui s intéresse particulièrement à la valeur des mots

Un avis sur « ALL-IRELAND »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :